Ma première exposition multiple

Soyez indulgent•es mes ami•es! Ma photographie du jour est la superposition de deux clichés récents: un autoportrait noir et blanc et le pochoir géant de Jef Aérosol, Chuuuuuuut, près du Centre Pompidou à Paris.

Hier je me baladais dans le quartier des Halles. J’ai fait quelques photos du Centre Pompidou et des alentours —surtout des alentours parce que le centre est en travaux—, de la canopée du Forum également. Je laisse un peu de temps au temps avant de vous montrer tout cela.

La présente image est ma contribution à un défi du site Facebook d’Anne Jutras, 30 jours pour changer sa vision. On apprend en relevant les défis. On progresse en photographie, du moins je l’espère, et cela nous incite à rester humble et évite d’avoir la grosse tête.

Cadrer, c’est couper!

J’écoute la nuit s’ancrer en mon âme insomnieuse, les rides fissurer mes tempes et les blanches filandres de l’angoisse tisser leur toile autour de mon souffle.

Cousine K – Yasmina Khadra

En ce jour de Saint-Valentin, j’ai choisi de vous proposer autre chose. J’espère que vous aimerez.

Bon week-end et à bientôt!

Douze Colonnes en contre-jour

Tout est dit dans le titre. Pour le défi ALJPHOTO de la semaine, En Contre-jour, j’ai réalisé quelques images. Une seule a été prise à La Défense —l’orientation du lieu ne s’y prêtait pas à l’heure où j’y étais. Les autres ont été capturées dans mon quartier comme j’aime à le dire.

Continuer à lire … « Douze Colonnes en contre-jour »

La jolie touriste

Aujourd’hui, les transports étant opérationnels, je me suis offert ma première escapade à Paris. J’y reviendrai. Le sujet me tient à cœur; il fait partie de mes résolutions de 2020. 

Il fait froid. Dans le quartier du Palais-Royal comme ailleurs. Je (re)découvre Les Deux Plateaux, plus connus sous le vocable Les Colonnes de Buren. Plein de gens, des touristes, asiatiques pour la plupart, s’activent, qui assis•e au sommet d’une colonne, qui le téléphone ou l’appareil photo à la main, shootent à-tout-va.

Continuer à lire … « La jolie touriste »

Portraits vite faits

Réalisées dans des conditions peu favorables, quatre images volées de mon plus jeune fils. Prises au téléobjectif lors d’une réunion de famille, elles n’ont rien à voir avec une séance studio même si cela en a l’apparence. Je trouve qu’avec un nombre d’ISO aussi élevé — 12 800 — le résultat est correct. Le rééchantillonnage Prime de DxO Lab y est pour beaucoup. 

Vincent, le 10 novembre 2019.

Mon Cri

D’après Le Cri d’Edvard Munch. Une image expressionniste en diable.

C’est la première fois que je m’inspire aussi directement d’une œuvre d’art. Réalisée très vite, avec des moyens dérisoires, une lampe qui éclaire un mur en diagonale pour rappeler la perspective du pont du tableau de Munch, cette photographie exprime une forme de déprime face à un monde qui va de travers et où l’espoir semble de plus en plus absent.