C’est parti!

Les choses sérieuses commencent

Première semaine de janvier, les 52 défis d’Anne-Laure Jacquart redémarrent. Cette fois, l’ordre est celui du livre, de 1 à 52, en toute simplicité. On commence donc avec le défi 01 Voir les formes. Je suis enthousiaste à l’idée de repartir pour une quatrième saison mais je m’interroge. Comment rendre chaque défi intéressant, ne pas avoir un sentiment de déjà vu, donner du piquant au challenge de la semaine?

Le “défi dans le défi” peut aussi être de trouver une cohérence d’une autre manière qu’un thème ou un lieu, par exemple via un style, un rendu, de manière à réaliser une série relativement cohérente au fil de l’année, me suggère Anne-Laure Jacquart.

La proposition n’est pas renversante d’originalité mais j’y vois une confirmation de la démarche que je désire mettre en place. Une urgence aussi parce que les défis sont en route; mieux vaut me fixer une ligne dès la première publication.

J’ai fini de lire Dubesset. Selon lui, j’en suis aux étapes 3 et 4 de la recherche de mon style. Étape 3 Le bon élève. J’ai passé l’étape 1 de la découverte de la photographie et l’étape 2 de l’apprentissage de la technique. Le bon élève s’efforce de bien faire en respectant les règles de base. L’étape 4 est celle de la spécialisation. C’est probablement la phase la plus difficile du cheminement vers un style personnel. En se limitant, en s’imposant des contraintes, on se concentre, on évite de se disperser et on travaille en profondeur. On apprend beaucoup mais le chemin est parsemé d’embûches, parmi lesquelles le doute et le découragement. L’étape 5 est celle du style personnel assumé, vécu comme un achèvement, le bonheur d’être soi-même et de réaliser un accomplissement.

Pour cette année de défis, je décide de m’appliquer la contrainte du format carré (je pense à une de mes lectrices qui l’a fait il y a quelques années). C’est plus un signe distinctif qu’un élément de style mais j’adore le format carré. Je m’impose aussi de penser en noir et blanc et de publier de préférence en monochrome. De préférence parce que plusieurs défis sont consacrés à la couleur: couleurs éclatantes, complémentaires ou cohérence de couleurs; l’idée de refuser ces défis comme un cheval refuse l’obstacle me semble un signe de rigidité; je préfère faire un entorse à ma règle. Je publierai en couleur chaque fois que le noir et blanc n’est pas le bon choix.

Sur le plan technique, je m’impose — pour les défis — de n’utiliser que mon petit compact. C’est la contrainte la plus géniale car c’est la plus productive.

Mon intention primaire sera de rester un contemplatif, plutôt tendance zen. Je ne vais pas aussi loin que Dubesset qui exclut la présence d’humains dans ses images. Chez moi les humains seront des personnages, des attitudes, des éléments de décor. Pas de portrait par exemple. Je poursuivrai mon intention de montrer la beauté là où on ne l’attend pas, dans les choses ordinaires mais je ne m’interdis pas d’aller vers des sujets classiques que je m’efforcerai de traiter à ma façon ou à la manière de…

J’attacherai la plus grande importance et le plus grand soin à la composition. Les formes, les lignes, les volumes seront privilégiés. Formel plus que dans l’émotion? Je ne sais pas encore. À suivre…

J’arrête là la liste des mes contraintes et axes de recherche. Passons aux actes et voyons ce que cela donne.

Voir les formes ou
Je m’intéresse à l’architecture de Cergy et de Pontoise

Ma première photo est celle de la couverture, un détournement d’objet. Deux récipients de forme tétraédrique destinés à contenir des plantes que l’on accroche à un mur. L’occasion de travailler mon noir et blanc et de voir ce que je peux obtenir de mon petit capteur 1.0 et du bruit dû à une montée en ISO rapide. Le résultat est au-delà de mes espérances.

Vous n’êtes pas sans savoir que les transports en commun, en Île-de-France et ailleurs, ne fonctionnent pas normalement. Moi qui aimerais tant partir me promener dans Paris, je ronge mon frein. Alors je décide de m’offrir une balade dans Cergy avec pour thème l’architecture. Bon pour la santé et enrichissant sur le plan de la photographie.

L’École des Lavandières (Pontoise)

Avant ma balade dans Cergy, je me suis intéressé à cette école de Pontoise devant laquelle je passe le samedi matin en allant faire des courses. C’est l’un des effets vertueux de mon petit compact; en l’ayant avec moi, à ma ceinture, je peux dégainer à tout moment. Le résultat est correct et surtout je me retrouve à faire des images que je n’aurais jamais prises auparavant.

Immeuble proche de l’Axe majeur (Cergy)

Cette image est ma photo du mois, comme on dit sur le site d’Anne Jutras 30 jours pour modifier sa vision. J’éprouve une certaine tendresse pour elle; Cergy a été une ville nouvelle, Cergy vieillit et mon goût pour le wabi-sabi m’a poussé à enregistrer ce détail d’un immeuble auquel personne ne prête attention.

Les Closbilles 1
Les Closbilles 2

Les Closbilles sont un quartier très récent de Cergy, encore en travaux. Une architecture “orthonormée” à l’esthétique soignée.

Quartier de l’Horloge 1
Quartier de l’Horloge 2

Un immeuble en noir et en blanc à proximité de la gare RER de St Christophe. Quelqu’un a commenté ces images en disant que jamais elle n’avait remarqué cet immeuble auparavant. Mon petit compact m’aide à voir semblerait-il.

Intérieur, pour des compositions décentrées

Intérieur 1
Intérieur 2

Le défi 02 s’intitule Compositions décentrées. C’est l’occasion d’une mini-série (personnelle donc pas publiée en tant que telle) que j’appelle Intérieur, comme l’intérieur de ma maison par opposition à mes promenades à l’extérieur.

Les deux images que vous voyez ont été bien accueillies. Les compositions sont décentrées mais pour être honnête les reflets, les ombres et la composition à la limite de l’abstrait ont plus de poids dans la réussite du cliché que le défi de la semaine.

Effet grand-angle et première escapade à Paris

Jeudi 23 janvier, jour du défi 3 Effet grand-angle, je m’équipe et me mets en route pour mon Escapade 01. C’est ainsi que je compte intituler mes futurs déplacements: Escapade suivi d’un numéro de série. Chaudement vêtu, mes nouveaux écouteurs vissés dans les oreilles sous mon bonnet Chicago, pass Navigo et compact en poche, je pars en chasse tel Tartarin de Tarascon. En moins ridicule, j’espère.

Ma destination: Le Louvre-Palais Royal, via Charles de Gaulle-Étoile. Le déplacement se fait sans problème, la ligne de métro 1 est automatique donc pas de restriction sur le nombre de trains. Du monde quand même, et un sentiment palpable d’insécurité. Ma destination est touristique ce qui implique des touristes en nombre et des pickpockets.

Je commence ma balade par le Palais-Royal. Les Deux Plateaux de Daniel Buren bien sûr, communément appelés Colonnes de Buren. Mes images sont perfectibles. J’y retournerai car l’endroit est plus qu’attirant, presque magique et se prête merveilleusement au noir et blanc.

Jardins du Palais-Royal 1
Jardin du Palais-Royal 2

Pour des effets grand-angle, les Jardins du Palais-Royal sont très adaptés: de longues perspectives, des promeneurs qu’il faut suivre attentivement pour les avoir au bon emplacement de l’image, des bancs ou des panneaux pour le premier plan.

Porte Richelieu
Composition à base de triangles sur fond d’architecture classique
La Pyramide, reflets et transparences

Le Louvre ensuite. Iconique, indispensable, si français par sa confrontation entre installation/architecture moderne et architecture classique et les polémiques avant, pendant et après réalisation. Pour moi, Buren et Pei, même combat.

Conclusion (provisoire)

Tout d’abord, et ce n’est pas provisoire, passer à un petit appareil a déclenché beaucoup de choses chez moi. Par sa disponibilité, sa mise en marche rapide et sa petite taille, mon nouveau boîtier me permet de produire des images que je ne faisais pas jusqu’alors. Je suis plus attentif, plus présent et probablement plus créatif.

Grâce au Navigo, je bouge davantage, je découvre. Je suis parvenu à capter un peu de ce que j’ai pu voir même si je ne suis que moyennement satisfait du résultat. Mais comme m’a dit quelqu’un les débuts sont prometteurs.

Mes choix pour me spécialiser ne m’ont pas posé de difficultés. J’ai pu travailler mon noir et blanc, sans pour autant chercher un rendu spécifique à toutes mes images. La compo ne doit pas être trop mauvaise car j’ai reçu des commentaires positifs à ce sujet, de personnes d’horizons très différents qui plus est.

Comme vous pouvez vous en douter, les images que je joins à cet article sont le résultat d’une sélection. En balayant mes clichés du mois, j’ai constaté, et cela ne doit pas être le fruit du hasard, que beaucoup contenaient des triangles ou des rectangles qui jouent un rôle dans la composition. J’en ai fait un critère de sélection. L’idée m’est venue en revoyant l’image de couverture; j’ai immédiatement pensé à la Cour du Louvre, la composition à base de triangles.

Pour mes ami•es du groupe ALJPHOTO et d’instagram. Vous connaissiez la plupart des clichés. J’espère qu’au travers de cette présentation vous les avez perçus différemment sans impression de déjà vu.

La semaine prochaine je retourne à Paris. Destination inconnue à l’heure où je vous écris car je me décide au dernier moment. Très certainement quelque chose de différent, moins iconique. Je prendrai des photos que je partagerai et, je l’espère, vous aimerez.

En attendant le plaisir de vous écrire, puissent les derniers jours de janvier et ceux de février voir l’accomplissement de vos projets photographiques!

Auteur : bernardbouthors

Photographe amateur

8 réflexions sur « C’est parti! »

  1. très sympa votre article, et les photos sur ce site de bien meilleure qualité que sur FB. J’en découvre quelques unes que je ne connaissais pas. Je comprend mieux maintenant votre démarche, j’ai toujours pensé que la créativité est plus forte quand on a une certaine forme de contrainte, ou plutôt de carde imposé.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Françoise.
      Je prends note de votre remarque sur la piètre qualité des images que l’on peut consulter sur facebook. Quelqu’un m’a récemment reproché d’avoir prétendu que fb n’était fait pour la photographie. Je me réjouis de voir que je ne suis pas le seul à me plaindre.
      Il y a en effet quelques images qui n’ont pas été publiées sur ALJPHOTO: soit elles vont l’être dans les jours qui viennent (le défi court jusqu’à mercredi), soit je les ai réservées pour le blog. Je dois être plus productif pour arriver à publier des images différentes sur les réseaux (insta, ALJPHOTO, flickr) et sur le blog. Dans l’idéal je coupe le cordon ombilical avec les 52 défis. Pas évident dans un premier temps. Je vais essayer lors de mes balades de faire à la fois des photos conformes au défi de la semaine et d’autres qui n’ont aucun rapport. C’est un peu plus compliqué (p. ex. on n’arrête pas de modifier les réglages de l’appareil) mais c’est jouable. Le mieux serait d’avoir des thèmes/sujets différents pour le blog et pour ALJPHOTO.
      Ma démarche pour cette année n’est pas encore très claire mais je n’en suis qu’au début. Cela va se peaufiner.
      Amitiés.
      Bernard

      J'aime

  2. C’est une bonne idée que de reprendre les photos réalisées pour les défis et de les présenter ici de cette façon. Le texte qui les accompagne et qui les remet dans leur contexte est très intéressant, d’autant que les images forment un ensemble très cohérent. Je ne prends pas souvent le temps de commenter mais je suis tout cela avec beaucoup d’intérêt 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pour ma première escapade à Paris le défi Grand-angle convenait parfaitement. Pour la deuxième (à la Défense), faire de nombreuses photos En Contre-jour était moins évident. C’est pour cette raison que la plupart des photos prises à cette occasion n’ont pas été publiées sur ALJPHOTO.
      En tout cas merci beaucoup Jennifer pour l’intérêt que tu portes à mon petit blog et à bientôt!

      J'aime

Répondre à emiliehr Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.